La bête de scène et les monstres sacrés

Le poète français Jacques Prévert

Jacques Prévert (1900-1977)

Jacques Brel (1929-1978)

Je vous offre aujourd’hui deux pièces d’anthologie mettant en vedette trois très grandes pointures de la musique populaire et de la chanson d’expression française. Dans la première, Iggy Pop, légendaire bête de scène de la musique punk américaine, interprète Les feuilles mortes du poète iconoclaste français Jacques Prévert. Dans la seconde, Iggy chante Ne me quitte pas en duo avec la chanteuse d’origine nigériane Ayo, rendant ainsi hommage au Belge le plus célèbre qui soit, Jacques Brel.

Laquelle des deux pièces préférez-vous?

Je tiens à remercier Sonia Bergeron pour l’inspiration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s