Conclusion – D’une atmosphère bleue (Louis Geoffroy)

Dieu Amérike

miettes de pain collées au palais du dieu amérike et chamarre intense de sacrifices désamorcés les révolutions ne sont génèse que d’ultimes retranchements mais fins d’atteinte au cœur du sexe.

les déesses mexica roulent sur la main avec des mains couleurs de brume.

je m’insurge du bleu à fracas nazi et les horreurs intense délabrement quand les soleils aux crânes fracassés titubent devant la loi et l’odeur de framboise réveille des mirages de tristesse ma terre va flamboyer de précipices en scléroses et deux mots raconteront la vie pour un peu formule publicitaire.

– Louis Geoffroy, totem poing fermé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s