l’espace qui reste (Patrice Desbiens)

l’espace qui reste
dans les bars
les clients victimes
n’ont pas de bras
marchent sur leurs mots
ils s’enfargent dans leurs
verres et jouent aux dés
avec leurs yeux.

les cendriers balbutient.

je suis dans tous les bars
en même temps et
je prends ma bière comme
une retraite.
je balaie les oiseaux morts
de sur ma table pour faire
un peu de place.
je vois une femme
elle porte une parenthèse sur
ses épaules.
elle me sourit, elle me dit
que je suis beau
me brasse comme si j’étais
un paquet de cigarettes et
se sauve subitement aux
toilettes pour
fumer mes doigts.

ma bouteille de bière
hurle comme un fusil
dans l’espace qui reste
entre
l’amour et la folie.

— Patrice Desbiens

Laisser un commentaire :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s