Le poète Jean Chapdelaine Gagnon à Des anges et des mots

COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Montréal, le 5 novembre 2016 – Jean Chapdelaine Gagnon sera la tête d’affiche de la soirée Des anges et des mots du 8 novembre prochain. Outre monsieur Chapdelaine Gagnon, les anges déçus accueilleront à cette occasion Gabrielle Boulianne-Tremblay, Maëlle Dupon et Jean Yves Métellus.

ff1dca_cdcb20e9168d4bc288c1cb876ca79acbJean Chapdelaine Gagnon a publié une quinzaine de recueils de poésie, la plupart aux Éditions du Noroît. Son œuvre décline la recherche de l’absolu de plusieurs façons, comme en témoigne les titres L dites Lames (1980), Cantilène (2006), Antonia (2013), Hallali (2015) et Abécédaire d’un zoo sans frontières (2016). En plus de ses activités poétiques, Jean Chapdelaine Gagnon a été également traducteur, chargé de cours en littérature et collaborateur au journal Le Devoir.

12841258_435526609976912_7521917432230574494_oÉtoile montante de la scène artistique d’ici, Gabrielle Boulianne-Tremblay a publié un puissant premier recueil, Le ventre des volcans, en 2015. La même année, elle s’est illustrée dans le court métrage poétique Broadway brûle. Plus récemment, elle tenait l’un des principaux rôles de Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau, Prix du meilleur long métrage canadien lors de l’édition 2016 du prestigieux Toronto Film Festival. Gabrielle travaille présentement à deux projets littéraires, un roman et un second recueil de poésie.

jeanyvesmetellusD’origine haïtienne, Jean Yves Métellus explore les espaces intérieurs et rend compte de l’exil mieux que quiconque. Sur scène, son chant créole s’élève telle une plainte qui chercherait à réconcilier le pays des origines et celui rêvé. Jean Yves Métellus a entre autres publié Œil profane (2000), D’une rive à elles (2012) et Interlunes (2014). L’artiste s’adonne également à la peinture, entre autres formes d’expression artistique. Dans son Haïti natal, il a enseigné la littérature et animé des émissions de radio à caractère littéraire.

10559891_10153339091182748_3992940887897409885_nOriginaire de France – et plus particulièrement d’Occitanie -, Maëlle Dupon, poète, nouvelliste et traductrice, poétise à la fois en occitan et en français avec un égal bonheur et autant d’éclat. En plus de multiplier les lectures publiques, elle s’est fait remarquer au sein du duo Fin Amor, aux côtés du musicien et poète Louis Royer, avec qui elle a animé les récitals hommages Poésie du centre-ville. Parmi ses autres faits d’armes, mentionnons la publication d’un recueil de poèmes bilingues, La couleur lente de la pluie, aux Éditions Jorn (2013); une participation aux festival Voix de la Méditerranée (2013) et Voix Vives (2014); ainsi que sa contribution à l’organisation des Dix heures de poésie 2015.

À propos des anges déçus

LesangesClaudine Lippé et Robert Hamel ont formé les anges déçus en 2015. Claudine Lippé a remporté le premier prix du concours de poésie La rivière des Mille-Îles m’inspire en décembre 2015. Pour sa part, Robert Hamel a publié Les souvenirs ventriloques (Éditions de l’étoile de mer, 2013). Outre de nombreuses lectures publiques et un recueil à deux voix en chantier, chacun nourrit des projets en solo.

À propos du Bistro Le Sainte-Cath

BistroEn phase avec la collectivité, Le Bistro Le Sainte-Cath (www.stecath.com) combine cuisine créative, scène artistique vivante et aide aux personnes marginalisées. Pour cette raison, le Bistro verse tous ses profits à un nombre important d’organismes communautaires et agit à titre d’incubateur d’artistes en proposant chaque année quelque 260 spectacles gratuits et variés.

Les anges déçus et le Bistro Le Sainte-Cath attendent le public en grand nombre le 8 novembre 2016. Le Bistro est situé au 4264, rue Sainte-Catherine Est (métro Pie IX et autobus 139 Sud ou métro Papineau et autobus 34 Est). L’entrée est gratuite. Pour réservations : 514-223-8116.

 – 30 –

Renseignements :
Robert Hamel
roberthamelap@gmail.com
514-831-8798

José Acquelin passe à table aux Contes à rendre

José Acquelin

Le poète primé José Acquelin, Prix du gouverneur général 2014 pour son recueil Anarchie de la lumière (Éditions du Passage, 2014)passe à table au cours de l’édition du 10 septembre 2015 de Les Contes à rendre, diffusée sur les ondes de Radio Centre-ville (102,3 FM) et webdiffusée au www.radiocentreville.com. À cette occasion, l’auteur est cuisiné avec soins par les mirontons Jean Yves Métellus et Robert Hamel. José Acquelin s’est livré avec beaucoup de candeur et de générosité, abordant des thèmes tels que la poésie, l’art, la vie, la mort, la liberté, la création, la diffusion, le chaos, l’imprévisible, la coïncidence et, bien sûr, la lumière.

Les Contes à rendre est diffusée tous les jeudis, de 6 h à 8 h.
Production et recherche : Nathalie Turgeon et Marc-André Lavoie
Réalisation, coordination et régie : Marc-André Lavoie
Captation vidéo : Akim Kermiche

Entrevue José Acquelin passe à table en format vidéo

Sans titre (Jean Yves Métellus)

Le désir est servile
S’il n’élève le corps
Au rang de cathédrale
Où vitrille l’amour

Et le rêve tourment
S’il n’est point volutes
Échappées d’incendie
Dans les ruines éternelles

Il faut sinon
Toute la métamorphose du jour
Sur nos langues mortes
Pour conter une histoire

Je changerai pour toi
L’arc-en-ciel du destin
Pour alléger ton cœur
Puisque tu es traquée
Jusque dans tes secrets

La beauté sera jubilation
Fermentation du silence
Mais quand j’aurai soif de frisson
C’est dans le noir que tu me trouveras

— Jean Yves Métellus, sans titre, juillet 2015

Lune funambule a pu reproduire ce texte grâce à l’aimable collaboration de son auteur.

Interlunes (Jean-Yves Métellus aux Contes à rendre, 22 janvier 2015)

Interlunes (extraits)

(…)
Dans les replis de l’eau
La lune au ciel levant
Danse telle une femme nue

D’un rideau transparent
Une pluie cache à peine
Les seins de la nuit

Quand naît le petit jour
Tous les arbres en silence
Portent le sanglot des adieux (…)

 

(…)
La glaise impalpable
Que je tends à chacun
Évoque les grandes mutations

Même à pas feutrés
J’irai errer
Dans le noyau des douleurs

L’amour sera souverain
S’il porte à chaque fêlure
Le testament des adieux (…)

 

(…)
Incapable d’allégeance
J’étreins pourtant la certitude
Jamais aussi secrète

Voici venir des mages
Revêtus d’oripeaux
Dans l’enceinte lumineuse

L’apothéose est dans l’instant
Si beau où la chair
À l’esprit se noue

– Jean-Yves Métellus, Interlunes, tous droits réservés, Éditions des Vagues, Haïti, novembre 2014.

Entrevue complète de Jean-Yves Métellus en format vidéo (s’ouvre dans un nouvel onglet) lors de la chronique De parole et de lumière dans le cadre de l’émission Les contes à rendre sur les ondes de Radio Centre-Ville, 102,3 FM, la radio communautaire multilingue de Montréal.

Vous pouvez acheter le recueil Interlunes en envoyant un message à l’auteur sur sa page Facebook (vous devez être connecté à Facebook pour que ce lien fonctionne).

Émission complète en format MP3 :

 

Jean-Yves Métellus est né en Haïti et vit actuellement à Montréal.

Interlunes designe un espace onirique entre l’enracinement et l’exil, un univers fait d’astres nouveaux, d’éclipses et de mystères. Les textes de ce corpus naissent d’une exploration des haïkus, petites poèmes d’origine japonaise bondés de mystères, mais révélant tout autant la force de l’instant. Tous les poèmes ici reprennent la force du tercet, sans respecter le nombre de pieds, mais évoquant autant que possibles certains aspects appropriés au genre. Chaque texte, tout en se liant à l’ensemble, tente le pari de l’autonomie. Enfin, entre deux hémisphères, deux pôles du réel — ici et ailleurs —, cet espace constitue un refuge pour la sublimation de l’être face aux assauts du néants et des morsures de l’incréé.

Prestation de Jean-Yves Métellus lors de l’hommage à Jean Royer (Poésie du centre-ville, 18 janvier 2015)

Vivre l’amour en abrégé (Jean Yves Métellus)

Chimère

Jean Yves Métellus (soirée Micro libre d’Yvon Jean, 5 août 2013)
Textes magnifiques, longuement peaufinés; vocabulaire résolument littéraire et recherché; foisonnement d’images fortes; récitation de mémoire émouvante avec juste ce qu’il faut de théâtralité; chant créole a cappella en prime : Jean Yves Métellus nous a habitués à des prestations hors du commun qui vont droit au cœur. Sa performance lors de la soirée Micro libre d’Yvon Jean du 5 août 2013 (ci-dessous) n’a pas fait exception à la règle. Brève, impeccable, efficace, puissante. Une fois de plus, il a repoussé « les limites de l’indicible ».

Artiste multidisciplinaire — outre la poésie, il embrasse également la nouvelle, le roman et même la peinture —, Jean Yves Métellus a publié Œil Profane (Clart Éditions) et D’une rive à elles (Éditions Première Chance). Pour en savoir plus sur cet artiste hors-norme, visitez sa page FB. (Vous devez être connecté à Facebook pour accéder à cette page.)

Grand récital fractal le 19 juin au Labo

Le grand récital fractal

Le Grand récital fractal aura lieu le mercredi 19 juin, à compter de 20 h, dans le cadre du Festival infringement de Montréal 2013. À cette occasion, le Labo (552, rue Jarry Est, à Montréal) accueillera de nombreux artistes des sphères de la musique, de la poésie et du slam montréalaises. L’événement est organisé par le poète et musicien Louis Royer, leader de la formation Cortezia. La comédienne et poète Caroline Hébert coanimera la soirée en sa compagnie.

Louis RoyerLa portion chanson du spectacle sera assurée par Mikalle Bielinski, Cortezia en formation simple (Jessica Charland et Louis Royer), Crément Impérial, La Tragédie et Vitamine Bleue. Côté poésie et slam, les Yvon d’Anjou, Patrick Coppens, Pascale Cormier, Sibylle Dandy, Ponctuation G Actif Duchesneau, Pascale Gamine, Robert Hamel, Caroline Hébert, Yvon Jean, KoraZón NordSud (Marie France Bancel et Brigitte Meloche), Stéphanie Lapointe, André Loiseau, Manafest, Tessa Manuello, Martimots, Jean Yves Métellus, Marjolaine Robichaud, Éric Roger et l‘abbé Tizumen (Normand Lebeau) se succèderont sur scène.

Enfin, DJ Who et Mr. Tim se chargeront de l’atmosphère musicale.

L’entrée est libre. On vous y attend donc en grand nombre.

Les rêves et les rives de Jean Yves Métellus

D'une rive à elles, de Jean Yves Métellus (Éditions Première Chance, 2012).

D’une rive à elles, de Jean Yves Métellus (Éditions Première Chance, 2012).

Elle avait du blues à l’âme
Des papillons pleins les cheveux
Elle portait son bleu dans les yeux.
Là, où fleurissait les lilas
Il y avait ses hanches fines,
Nos mains serrées sur des vers-tiges
En nous, l’écho des métaphores

Tu crées un univers
Haché de lumière
Et tes couleurs à peine audibles
Repeignent le vol des libellules
Enfant au cœur de porcelaine
Sans fissure sur l’en dedans, tu voudrais
Épurer la nature des choses

Crédit photo : Uwe Ommer (Black Ladies, Éditions Taschen, 1997)

Crédit photo : Uwe Ommer (Black Ladies, Éditions Taschen, 1997)

Bonheur que tu promets
Etat d’assouvissement
Rouvrir les ports de l’indicible
Troncher la tête à l’imposture
Hellénisme effrité
Entamons le vertige des gratte-ciel.

Je te vois secrète
Aussi muette qu’une voyelle
Ces lieux inconnus où tu te tapis;
Yeux couvés dans l’attente du jour
Ne favorisent point l’exil des étamines
Tu nourris l’illusion du bonheur
Haut de gamme et de poésies
En pesanteur, ta solitude

Je te  vois secrète / Aussi muette qu'une voyelle / Ces lieux inconnus où tu te tapis [...]

Je te vois secrète / Aussi muette qu’une voyelle / Ces lieux inconnus où tu te tapis […] (Crédit photo : Maxim Vakhovskiy, Black Venus, vol. 1)

C’est ta beauté qui m’aide
À transmuer le réel
Rumeur d’un pays
Où meurent des citadelles
L’or de tes yeux me hissent
Entre monts et merveilles

© Les Éditions Première Chance et Jean Yves Métellus, 2012. Tous droits réservés pour tous pays.

Le poète Jean Yves Métellus

Né en Haïti, où il a étudié, enseigné et pratiqué la littérature, Jean Yves Métellus a habité à Boston avant de s’établir à Montréal.

Né en Haïti, où il a étudié, enseigné et pratiqué la littérature, Jean Yves Métellus a habité à Boston avant de s’établir à Montréal. En 2012, il a publié D’une rive à elles aux Éditions Première Chance, d’où sont tirés les acrostiches qui précèdent. À la fois poète et peintre, cet artiste aussi doué que polyvalent organise des soirées poésie-musique et participe à diverses activités culturelles à Montréal. Vous pouvez vous procurer son recueil en communiquant directement avec lui par l’entremise de sa page Facebook.

Au Canada, vous pouvez vous procurer le livre de photographies Black Ladies de l’artiste allemand Uwe Ommer chez Amazon.ca.