Une Saint-Valentin déjantée avec les anges et leurs invitées

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 Montréal, le 9 février 2017 – Les anges déçus promettent à leur fidèle public une Saint-Valentin déjantée alors qu’ils déclineront érotisme et amour charnel de multiples façons le 14 février prochain au Bistro Le Sainte-Cath, comme en témoigne le thème de la soirée, L’amour s’envoie en l’air.

12240135_10207721323901896_7325289268768785964_nLa flamboyante Frédérique Marleau, qui vient tout juste de lancer son quatrième recueil de poésie, Je mets le feu à la nuit, paru aux Éditions Marjac le 15 janvier dernier, sera la tête d’affiche de cette cinquième soirée Des anges et des mots. Les anges ont arrêté leur choix sur Frédérique en raison de son érotisme percutant qui ne fait pas toujours dans la dentelle… et préfère souvent le cuir clouté!

384352_437095189655757_1268064372_nTrois autres poétesses invitées seront réunies autour des anges. Pascale Cormier, qui lançait l’an dernier un troisième recueil, Une cathédrale de chair, aux Éditions de l’étoile de mer, conjugue sentiments humains et érotisme avec une soif criante de vérité.

mel_bueMél Bué, qui a elle aussi lancé un premier recueil en 2016, intitulé MéliMémo, aux Éditions Empire Desmarais Lavigne, ravira le public avec des textes adroits et plein d’esprit.

16216185_1251096814981231_668620058_nEnfin, Sonya Deschamps complétera ce quatuor de choix avec sa plume élégante, étonnante et nuancée à souhait.

16244292_1867233496893071_1119514794_nPour souligner ce spécial Saint-Valentin déjanté, les anges ont décidé d’offrir à leur fidèle public un cadeau de choix. En effet, Cœur de Lyon charmera l’assistance avec un numéro burlesque qui rendra hommage à la spectaculaire Jessica Rabbit, icône sensuelle bien connue des cinéphiles.

À propos des anges déçus
LesangesClaudine Lippé et Robert Hamel ont formé les anges déçus en 2015. Claudine Lippé a remporté le premier prix du concours de poésie La rivière des Mille-Îles m’inspire en décembre 2015. Pour sa part, Robert Hamel a publié Les souvenirs ventriloques (Éditions de l’étoile de mer 2013). Outre de nombreuses lectures publiques et un recueil à deux voix en chantier, chacun nourrit des projets en solo.

À propos du Bistro Le Sainte-Cath
BistroEn phase avec la collectivité, Le Bistro Le Sainte-Cath (www.stecath.com) combine cuisine créative, scène artistique vivante et aide aux personnes marginalisées. Pour cette raison, le Bistro verse tous ses profits à un nombre important d’organismes communautaires et agit à titre d’incubateur d’artistes en proposant chaque année quelque 260 spectacles gratuits et variés.

Les anges déçus et le Bistro Le Sainte-Cath attendent le public en grand nombre le 14 février 2017 à compter de 19 h. Le Bistro est situé au 4264, rue Sainte-Catherine Est (métro Pie IX et autobus 139 Sud ou métro Papineau et autobus 34 Est). L’entrée est gratuite. IL EST FORTEMENT CONSEILLÉ DE RÉSERVER, SURTOUT EN CETTE SOIRÉE DE SAINT-VALENTIN : 514-223-8116.

– 30 –

Pour renseignements :
Robert Hamel
roberthamelap@gmail.com
514-831-8798

Les anges reçoivent la poète Audrey Gauthier

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

12072578_10153844192215934_6800274054399163380_nMontréal, le 5 janvier 2017 – La jeune poète Audrey Gauthier sera la tête d’affiche de la soirée Des anges et des mots du 10 janvier prochain. Outre Audrey, les anges accueilleront également Brigitte Therien, Vicki Laforce et Normand Lebeau.

Audrey Gauthier a signé un premier recueil remarqué, Une espèce de l’abîme, aux Éditions du Noroît en 2016. Certains de ses textes ont également été récités par Chloé Sainte-Marie sur son livre-disque À la croisée des silences, paru à l’automne 2014.

10418305_679409788778951_1559417837449555285_nEnsemble, Brigitte Therien et Normand Lebeau co-animent La Cour des poètes depuis maintenant quelques saisons. Brigitte Therien est venue à la poésie de micro par le slam, duquel elle a conservé le goût de textes brefs et percutants, mais mis de côté l’aspect compétitif au profit de prestations plus théâtrales.

15492285_1292245327531984_5826002250477985310_nPour sa part, Normand Lebeau a donné dans la nouvelle avant d’opter pour une prose poétique, résultat de sa participation à un cercle de poésie. Sa verve déjantée et irrévérencieuse a fait de lui l’un des poètes les plus rigolos qui soient et il ne rate jamais une occasion de dérider l’assistance.

15826725_102319423607471_9108349486270614233_nÀ ce jour, Vicki Laforce a signé quatre recueils de poésie, dont les deux plus récents aux Éditions de l’étoile de mer. Ces dernières années, elle s’est éloignée de la scène pour se concentrer sur l’écriture. Elle prépare en ce moment un cinquième recueil et un premier roman.

À propos des anges déçus

LesangesClaudine Lippé et Robert Hamel ont formé les anges déçus en 2015. Claudine Lippé a remporté le premier prix du concours de poésie La rivière des Mille-Îles m’inspire en décembre 2015. Pour sa part, Robert Hamel a publié Les souvenirs ventriloques (Éditions de l’étoile de mer 2013). Outre de nombreuses lectures publiques et un recueil à deux voix en chantier, chacun nourrit des projets en solo.

À propos du Bistro Le Sainte-Cath

BistroEn phase avec la collectivité, Le Bistro Le Sainte-Cath (www.stecath.com) combine cuisine créative, scène artistique vivante et aide aux personnes marginalisées. Pour cette raison, le Bistro verse tous ses profits à un nombre important d’organismes communautaires et agit à titre d’incubateur d’artistes en proposant chaque année quelque 260 spectacles gratuits et variés.

Les anges déçus et le Bistro Le Sainte-Cath attendent le public en grand nombre le 10 janvier 2017. Le Bistro est situé au 4264, rue Sainte-Catherine Est (métro Pie IX et autobus 139 Sud ou métro Papineau et autobus 34 Est). L’entrée est gratuite. Il est fortement conseillé de réserver : 514-223-8116.

– 30 –

Renseignements :
Robert Hamel
roberthamelap@gmail.com / 514-831-8798

Des anges et des mots au Sainte-Cath dès le 13 septembre

Montréal, le 20 juillet 2016 – Les membres du duo poétique les anges déçus, Claudine Lippé et Robert Hamel, sont fiers de s’associer au Bistro Le Sainte-Cath afin de présenter une série de soirées poétiques mensuelles dans le cadre des mardis de poésie du Bistro.

BistroIntitulée Des anges et des mots – le cabaret poétique des anges déçus, cette série privilégiera une poésie résolument urbaine et fera la part belle aux poètes d’Hochelaga-Maisonneuve. Les soirées auront lieu le deuxième mardi du mois, de septembre 2016 à mai 2017 inclusivement, à compter de 19 heures. Il y aura relâche en décembre.

Empruntant à la formule cabaret, Des anges et des mots ne se limitera pas à la seule poésie de la langue, puisqu’elle orientera aussi les projecteurs vers d’autres disciplines des arts et du spectacle. Le poète, peintre et animateur de radio Éric Arson (www.ericarson.com) sera la tête d’affiche de la grande première, qui aura lieu le 13 septembre 2016. Trois autres poètes et un performeur se joindront à lui ce soir-là. Il est à noter que Des anges et des mots préconise la parité hommes-femmes et la participation d’artistes issus des minorités culturelles. De plus, elle tendra à alterner entre tête d’affiche masculine et féminine d’un mois à l’autre.

ÉricA«Lorsque les anges déçus ont présenté leur projet, nous avons tout de suite senti qu’il y avait une forte convergence entre nous sur le plan des idées et des valeurs», déclare Raymond Viger, directeur général du Journal de la Rue qui chapeaute entre autres le Bistro. «Les anges déçus ont proposé un concept qui se marie bien à la vocation du Bistro», enchaîne Patrick Joseph, mieux connu sous le surnom B.U. (prononcer Be You), gérant et directeur artistique du Bistro.

Ainsi soit-il«C’est un réel bonheur de travailler de concert avec le Bistro», ajoute l’ange déçu Claudine Lippé. Le poète Éric Arson affirme pour sa part: «Je suis flatté d’avoir été choisi comme tête d’affiche de la toute première édition, surtout que j’ai choisi le Bistro pour lancer Ainsi soit-il, mon recueil multiforme (Éditions TNT, 2016)». Enfin, l’autre ange déçu, Robert Hamel, termine en soulignant que Claudine et lui «souhaitent dynamiser le concept de soirée de poésie, comme en témoigne le choix d’Éric Arson pour la grande première».

À propos du Bistro Le Sainte-Cath
En phase avec la collectivité, Le Bistro Le Sainte-Cath (www.stecath.com) combine cuisine créative, scène artistique vivante et aide aux personnes marginalisées. Pour cette raison, le Bistro verse tous ses profits à un nombre important d’organismes communautaires et agit à titre d’incubateur d’artistes en proposant chaque année quelque 260 spectacles gratuits et variés.

LesangesÀ propos des anges déçus
Claudine Lippé et Robert Hamel ont formé les anges déçus en 2015. Claudine Lippé a gagné le prix de poésie La rivière des Mille-Îles m’inspire en décembre 2015. Pour sa part, Robert Hamel a publié Les souvenirs ventriloques aux Éditions de l’étoile de mer en 2013. Outre de nombreuses lectures publiques et un recueil à deux voix en chantier, chacun nourrit des projets en solo.

Les anges déçus et le Bistro Le Sainte-Cath attendent le public en grand nombre le 13 septembre 2016. Le Bistro est situé au 4264, rue Sainte-Catherine Est (métro Pie IX et autobus 139 Sud). L’entrée est gratuite. Pour réservations: 514-223-8116.

– 30 –

Renseignements:
Robert Hamel
roberthamelap@gmail.com
514-831-8798

Patrick B.U. Joseph
b.ubookings@gmail.com
514-831-1136

Visite à Gaston Miron (21 novembre 2015)

Le samedi 21 novembre 2015, les Anges déçus ont rendu visite au plus grand poète de l’histoire du Québec. Compte-rendu en deux brèves vidéo.

Claudine Lippé lit Mon bel amour sur la tombe de Gaston Miron.

 

Robert Hamel lit Disparu, l’une des trois parties du tryptique L’escouade de l’immortalité, paru en 2013 aux Éditions de l’étoile de mer dans le recueil Les souvenirs ventriloques.

More Than Myself (Anne Sexton)

Woman Looking at Reflection --- Image by © Elisa Lazo de Valdez/Corbis

Woman Looking at Reflection — Image by © Elisa Lazo de Valdez/Corbis

More Than Myself

Not that it was beautiful,
but that, in the end, there was
a certain sense of order there;
something worth learning
in that narrow diary of my mind,
in the commonplaces of the asylum
where the cracked mirror
or my own selfish death
outstared me . . .
I tapped my own head;
it was glass, an inverted bowl.
It’s small thing
to rage inside your own bowl.
At first it was private.
Then it was more than myself.

— Anne Sexton, More Than Myself, ® Tous droits réservés pour la succession de l’artiste.